Les attrape-rêves spécial Noël : les légendes populaires

L'attrape-rêves est l'un des symboles les plus répandus associés à la culture amérindienne. Il est communément admis que la forme emblématique du cerceau et de la toile est destinée à protéger les dormeurs des mauvais rêves en les « attrapant », tout en laissant passer les bons, d'où son nom.

Cependant, la vraie histoire derrière les capteurs de rêves est un peu plus complexe et varie selon les cultures. Alors que certains y voient un symbole d'unité entre les tribus, les origines du capteur de rêves et les croyances qui l'entourent restent une partie fascinante de l'histoire américaine. Voici les légendes les plus populaires autour de ce célèbre artefact.

 

attrape reve blanc

Asibikaashi, ou "la femme araignée"

Traditionnellement fabriqué à partir d'un cerceau de branche de saule, de fibres d'ortie ou de tendon et de décorations telles que des perles et des plumes, les origines du capteur de rêves ou attrape-rêves sont associées à une figure de la mythologie Ojibwe connue sous le nom d'Asibikaashi, ou "la femme araignée". Cette figure maternelle était une protectrice du peuple, en particulier des enfants. Les attrape-rêves sont devenus un proxy pour Asibikaashi alors que la nation Ojibwe s'étendait sur une plus grande région géographique, un outil suspendu au-dessus des lits d'enfants pour capturer tout mal avant qu'il ne puisse causer du tort.

 

Iktomi, la légende du Dreamcatcher

La seconde légende offre une approche plus spirituelle. C’est l’histoire d’un vieux chef lakota amérindien qui s’est rendu au sommet d’une montagne pour pouvoir y méditer tranquillement.  Une méditation au cours de laquelle il eut une vision étrange où apparaissait une araignée.

Habitée par l’esprit d’Iktomi, l’araignée commença à tisser une toile dans le cerceau orné de plumes et de perles du vieux chef tout en lui expliquant les cycles de la vie, et l’existence des forces opposées.

L’esprit farceur termina son discours en offrant au vieux chef le premier capteur de rêves qu’il venait de tisser dans le cerceau. Il expliqua l’importance de la toile pour son détenteur. Un dreamcatcher qui permettrait de filtrer et de ne retenir que les bonnes idées à exploiter. 

 

attrape rêves aigle
CAPTEUR DE RÊVES MULTICOLORE AMERINDIEN

Une chasse aux mauvais rêves

La troisième légende raconte les aventures d’un Amérindien chasseur d’orignal qui, en se dirigeant vers une montagne y trouva une grotte immense. Une grotte où habitait alors un esprit malveillant matérialisé par une horrible bête.

Une rencontre aussi soudaine qu’inattendue qui terrorisa l’homme. Chaque soir, impossible pour le chasseur de trouver le sommeil, car il rêvait de la bête. Impossible désormais de dormir paisiblement, l’homme s’en alla vers la forêt et finit par s’endormir sur des branchages.

N’ayant depuis très longtemps pas dormi, il se réveilla finalement sans aucun cauchemar. Ne comprenant pas ce qui se passait, il découvrit alors au-dessus de sa tête, une araignée qui avait tissé sa toile. Il rentra chez lui pour raconter sa mésaventure et considéra depuis la toile d’araignée comme une protection contre les mauvais rêves.

 

 

Trois légendes autour du dreamcatcher, qui, en cette période de Noël, trouvera sûrement sa place en décoration sur votre sapin mais aussi dans au-dessus de votre lit pour une belle nuit de Noël !

 

NOEL

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison internationale
Livraison dans le monde entier
Service client
À vos côtés 7j / 7 !  - Réponse rapide assurée
contact@dreamcatcherspirit.com
Satisfait ou Remboursé pendant 15 jours !

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,